Contre le Jetlag : la mélatonine !

La tête dans les nuages
Le jetlag…   cet ami qui nous fait rêver

Vous avez prévu en fabuleux voyage à l’autre bout de la planète, vous avez réservé votre hôtel, réglé les formalités et mis en pension vos chats / chiens / enfants (rayez la mention inutile). Mais avez vous pensé au décalage horaire?! Prenez votre temps, nous allons parlé jetlag et mélatonine.

 

 

Que se passe-t-il lorsque nous voyageons ?

Si vous traversez au moins trois fuseaux horaires, votre rythme naturel va être perturbé : votre corps est désynchronisé.

Votre organisme est un peu comme une horloge suisse : il est très précis et son organisation est très fine ! Il va devoir se réajuster à grand coût puisqu’il met de grande résistance à ajuster ses pendules ! Vous allez alors ressentir de la fatigue, des somnolences diurnes, éventuellement des douleurs et des troubles fonctionnels. Vous l’avez bien cherché, il ne fallait pas aller si loin 🙂

La mélatonine : qu’est-ce à dire que ceci?

C’est une hormone sécrétée par la glande pinéale qui intervient dans les activités rythmiques et qui régule le cycle jour-nuit. Son taux varie au cours de la journée, pour atteindre un pic le soir : nous sommes somnolents !

Elle est produite en fonction de la lumière : plus il fait jour, moins nous en sécrétons, c’est pourquoi son taux le plus bas se trouve autour de midi et c’est pourquoi aussi les écrans le soir nous tiennent éveillés : la lumière qu’ils dégagent interfère avec notre production naturelle.

 

Que faire ?

Et bien, préparer son voyage et anticiper !

Dormez bien la veille. Buvez beaucoup d’eau avant, pendant et après le voyage : le vol et la fatigue / manque de sommeil déshydratent, donc pensez à compenser ces pertes en eau.

Evitez l’alcool qui déshydrate et qui trouble les cycles du sommeil. Evitez aussi de manger lourd avant et pendant le vol. Vous pourrez faire bombance à l’arrivée !

Un peu d’exercice pendant le vol permettra d’activer la circulation sanguine, en particulier le retour veineux, d’éviter les crampes et bien évidemment, de vous étirez. Encore un peu d’exercice à l’arrivée permettra à votre corps de s’oxygéner, ce qui est bon pour vos muscles mais aussi pour vos cellules !

 

Et la mélatonine alors (tu en as parlé dans le titre et plus haut mais on en fait quoi) ?

Elle vous permettra de minimiser les effets du jetlag grâce à son action sur le cadrage du rythme veille-sommeil. Pour toute question sur la mélatonine, ses contre-indications etc., n’hésitez pas à consulter votre thérapeute !

 

Maintenant, vous savez!