Un point sur le gluten

Aujourd’hui, faisons un point sur le gluten : ce qu’il est, ce qu’il fait et quelques conseils

Pain, farine et gluten

Présentation générale du gluten

Pour faire simple, le gluten est une protéine présente dans certaines céréales : le blé et ses dérivés, le seigle, l’avoine et l’orge.

Il permet l’élasticité de la pâte (utile en pâtisserie mais représente un véritable désagrément pour les personnes intolérantes) et c’est lui qui donne leurs capacités liantes aux céréales. C’est pourquoi, il est beaucoup utilisé par l’industrie alimentaire et qu’on peut le retrouver dans à peu près tous les produits. Faire ses courses quand on est intolérant relève d’une vrai challenge.

 

L’intolérance au gluten

Le gluten est un allergène qui va sur-stimuler le système immunitaire qui, en réaction à l’agression, va déclencher une réaction inflammatoire de la paroi intestinale. A force d’en consommer, la paroi fragilisée va finir par être lésée et déboucher sur une porosité intestinale (hyperperméabilité intestinale).

 

Symptômes et signes d’intolérance au gluten

L’intolérance au gluten va déclencher foule de symptômes qui pourront, pris séparément,  ne pas sembler être liés.

Il y a tout d’abord les troubles digestifs qui pourront être confondus avec un SII (syndrome de l’intestin irritable) :

  • Ballonnements,
  • Maux de ventre,
  • Constipation / diarrhée
  • Selles « gluantes »
  • Maladie de Crohn
  • Maladie Cœliaque

D’autres symptômes seront à priori plus « éloignés » :

  • Somnolence post-prandiale (qui survient après le repas)
  • Douleurs articulaires
  • Anémies
  • Troubles du sommeil
  • Irritabilté
  • Anxiété

Conseils

Si vous reconnaissez ces symptômes, cela ne voudra pour autant pas dire que vous êtes intolérants, mais dans tous les cas, il est bon de diminuer vos apports, de limiter les aliments constitués de farines blanches. Optez pour des aliments garantis sans gluten. Si vous ne pouvez pas vous passer de pâtes ou pâtisseries, optez pour des farines  complètes ou semi-complètes bio ou encore mélangez-les à d’autres farines sans gluten (riz, chataîgne etc.). N’hésitez pas à en parler à un professionnel.

Enfin, pour les cas avérés, le régime d’exclusion est la seule option. Les symptômes diminueront rapidement, mais gardez en mémoire que la flore intestinale est longue à se reformer. Il vous faudra enfin  aider votre muqueuse à se réparer et adapter un régime alimentaire adapté. Mais promis, le changement, s’il est accepté, sera moins compliqué qu’il n’y parait 😉

 

 

 

 

 

 

 

Crédit image : <a href= »http://fr.freepik.com/photos-vecteurs-libre/fond »>Fond de image conçu par Dashu83 – Freepik.com</a>