Zoom sur : la cure anti-parasitaire

Icon made by www.flaticon.com
Illustration de vers…miam…

Vous avez toutes et tous déjà entendu parler des parasites, ces petites bestioles qui aiment vivre au chaud, dans les recoins de l’organisme.

Savez-vous, en revanche, que nous sommes toutes et tous concernés, et connaissez-vous les conséquences?

Allez, on fait le point!

Les différents parasites

On peut classifier les divers parasites en deux familles, selon le lieu où ils s’établissent :

Les ectoparasites : vivent à la surface de la peau (puce, pou) ou sur les téguments (gale), dans les cavités naturelles (nez, oreilles…)

les endoparasites : se trouvent dans différents endroits du corps : intestins (ténia), les vaisseaux, les tissus ou les cellules. Les vers parasites se divisent eux-mêmes en deux catégories :

Les vers ronds qui peuvent être très fins ou microscopiques et les vers plats.

Concentrons-nous maintenant sur les vers. Selon la doctoresse Clark, ils passent par divers stades de développement. A la base, les œufs vont être ingérés. En éclosant, ils vont donner naissances à des larves qui vont migrer vers les poumons pour les larves d’ascaris par exemple. Elles vont ensuite se diriger vers les intestins où elles deviendront des adultes matures, prêtes à entamer un nouveau cycle.

Chaque type de parasite va se diriger vers un organe particulier, la contamination ne va donc pas nécessairement se concentrer sur les intestins, comme nous avons tendance à le croire.

Contamination

Il est très facile d’être contaminé.e! En mangeant de la viande crue (ou du poisson) ou pas assez cuite, des légumes mal lavés, des fruits contenant de la moisissure en vivant avec des animaux etc. Il y a mille et une raisons!

Conséquences

Les symptômes liés à une infestations vont être multiples et variés. Cela va aller de la fatigue, des démangeaisons de la sphère anale, mais aussi des affections de la peau, des verrues, des douleurs musculaires, des dysménorrhées pour les plus bénins à des pathologies plus complexes comme des fibromyalgies, des affections digestives… En bref, en fonction de l’endroit où les parasites vont s’établir, des symptômes dédiés vont apparaître.

Que faire?

Et bien c’est simple! Il est temps de faire une cure anti-parasitaire! Dans l’idéal, deux fois par an est un bon rythme! La cure est simple, il vous faudra utiliser une synergie de 3 plantes :

Du brou de noix

De l’armoise (Attention, les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent PAS utiliser l’armoise!)

Du girofle.

Chacune de ces plantes va agir sur un stade précis de la vie du parasite, d’où l’intérêt d’utiliser ces 3 plantes. La cure d’attaque sera à faire sur un mois au minimum. Dans tous les cas, je vous la conseille fortement, ses effets sont assez bluffants!

N’hésitez pas à vous faire conseiller par votre thérapeute.

Maintenant, vous savez!